Mélusine

L’université de Paris III Sorbonne-Nouvelle est à l’origine d’un Centre de Recherches sur le Surréalisme. Créé en 1971 et dirigé depuis par Henri Béhar, le centre de recherches s’intéresse à l’action surréaliste dans le domaine littéraire mais aussi dans le domaine pictural ou encore théâtral. Cette unité de recherche est à l’origine du site Mélusine, prolongation sur le web du centre de recherches.

On peut dire qu’un véritable travail d’investigation a été mené à l’échelle mondiale. En effet, on peut trouver une base de données qui se  propose de répertorier tous les artistes surréalistes, travail mené par les chercheurs Véronique Duchemin et Loic Le Bail : que ce soit au Chili ou encore en Suède, c’est une ouverture large du champ de connaissances qui s’offre à l’utilisateur. Chaque fiche d’artiste ou d’écrivain permet une vision globale mais aussi précise de son parcours: une brève présentation de l’artiste avec date de naissance et mort, ses compagn(e)ons puis ses domaines d’exercice. Ce qui est intéressant pour nous – mais aussi pour un utilisateur en quête d’une connaissance personnelle – c’est le parcours relationnel de l’artiste : en effet, une description détaillée des rencontres faites par les différents artistes nous est proposée, accompagnée de dates. De même pour les expositions, qu’elles soient personnelles ou collectives. C’est donc un travail de longue haleine qui nous est ainsi proposé en libre accès.

L’autre point intéressant de ce site, c’est la mise en ligne de versions textes des différentes revues surréalistes, ainsi que les oeuvres complètes de certains littéraires , comme Benjamin Peret, ou René Crevel. Nous avons, par exemple, accès aux numéros de la revue Litterature, fondée en 1919 par André Breton et Louis Aragon et qui publiera jusqu’en 1924. cette version texte proposée permet à l’utilisateur une recherche de vocabulaire, mais aussi une recherche en plein texte. Mais c’est surtout la mise en ligne des revues de La Révolution surréaliste qui est marquante: publiée à Paris du 1er décembre 1924 au 15 décembre 1929, cette revue sera le véhicule principal des idées surréalistes, repris par André Breton à partir du n°4.

De même, on peut trouver sur le site l’ensemble des tracts et déclarations collectives édités par les surréalistes et compilé par José Pierre en 1980.

Par ailleurs, le site de l’université Paris III regroupe un corpus de textes et de comptes-rendus publiés sur les surréalistes en général, et des artistes en particulier, ou sur des thématiques, comme le surréalisme et la mort, ou encore la mise en confrontation de deux mouvements, deux périodes, comme le futurisme et le surréalisme. A noter que ces textes sont téléchargeables au format PDF, ce qui présente un véritable avantage pour les utilisateurs.

Enfin, on peut trouver une section qui réunis tout un ensemble d’hyperliens renvoyant à d’autres sources et sites susceptibles d’intéresser l’internaute. Très complet, cette liste est néanmoins sujette à quelques petits problèmes: en effet, la dernière mise à jour de la page datant de 2008, certains hyperliens se trouvent être cassés, c’est-à-dire que les adresses URL des sites ne correspondent plus ou les sites ont simplement été supprimés.

Le centre de recherches de l’université Paris III est toujours actif, et vous trouverez ici le programme du séminaire de 2012-1013.

Le site du centre de recherche sur le surréalisme s’avère être tentaculaire et s’inscrit pleinement dans le cadre des humanités numériques: donner accès au plus large public des recherches scientifiques menées – dans notre cas – sur le surréalisme et la psychanalyse, donner accès à des documents que l’on ne peut pas ou plus accéder facilement, et cela partout dans le monde.

Coralie

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s